GROUPEMENT DES UNIONS PROFESSIONNELLES BELGES DE MÉDECINS SPÉCIALISTES

COVID-19

FORUMS DE CONCERTATION

Zone privee
06.06.2023 11:13 Il y a : 318 days
Catégorie : E-SPÉCIALISTE

e-spécialiste n° 961: il faut voter !

envoyé aux membres des unions professionnelles affiliées au GBS le 06.06.2023


Cher docteur,

Ci-dessous, vous trouverez un appel du GBS aux médecins de notre pays afin qu'ils fassent entendre leur voix lors des élections médicales organisées par l'INAMI du 6 au 23 juin. Renforcer la représentativité des médecins dans la politique fédérale de santé est crucial.

Les trois organisations qui se présentent sont l'ABSyM-BVAS, le Cartel (GBO-MoDES-ASGB) et l'Alliance Avenir des Médecins (Domus Medica).

Vous trouverez plus d'informations sur les élections médicales avec un lien vers l'application de vote, sur cette page du site internet de l'INAMI.

Cordialement,

GBS

 

"IL FAUT VOTER AUX ELECTIONS MEDICALES

En Belgique, les décisions en santé publique sont prises après une large consultation des stakeholders, des médecins, des soignants. Durant l’épidémie de COVID, on a créé pas moins de vingt commissions différentes, même une commission pour sortir de la crise. Ces commissions rendent des avis que les 8 ministres de la santé utilisent pour pouvoir prendre une décision, parfois différente de l‘avis de la commission.

A l’INAMI, le Conseil général se compose des « financiers » et gestionnaires de l’INAMI. Les médecins y ont un strapontin et y siègent sans voix délibérative. Ils sont présents au Comité de l’Assurance et occupent la moitié des sièges en Commission Médico-Mutualiste, la "Médico-Mut".

Le ministre Frank Vandenbroucke a entamé d’importantes réformes. Ainsi dans un Kick Off d’avril 2019, il a créé des groupes de travail pour définir des objectifs de santé, pour définir les soins appropriés et pour réformer le financement. Il a nommé ses experts parmi ceux que les diverses organisations ont proposés, y compris certains du GBS.

Dans ce fonctionnement qui semble démocratique, transparent et efficace, la représentativité devient la clé du succès.

Pour l’INAMI, le législateur a choisi les élections et des syndicats de médecins. Ces syndicats comptent des médecins généralistes et spécialistes, au moins 1500 membres en ordre de cotisation et résidents dans au moins deux régions du pays. Le GBS ou groupement des Unions professionnelles des médecins spécialistes n’est pas un syndicat pour le législateur. Trois syndicats se présentent aux élections.

Mais si on vote, il faut des médecins qui votent… En 2014, 37% des médecins ont voté. En 2018, 24%, et le syndicat qui a gagné les dernières élections avait une représentativité de 14% des médecins.

Cette faible représentativité prête le flanc aux critiques non seulement à l’INAMI mais surtout en dehors de l’INAMI. Les syndicats représentent un médecin sur quatre. Le ministre va dès lors dans ses commissions, se tourner vers les avis scientifiques des universités, des sociétés savantes ou vers les organismes représentatifs comme les Unions professionnelles (UP) du GBS. Nos UP sont incontournables dans les débats qui concernent chaque spécialité. Vous me direz à la bonne heure pour le GBS. C’est vrai et nous en sommes heureux, mais tristes de l’image d’une profession qui se désintéresse de l’INAMI, ou qui est indifférente à la gestion de la santé publique ou qui est divisée et ne se sent pas représentée par un syndicat. Pour le GBS, votre rôle, votre présence dans votre UP sont essentiels.

La médecine et les médecins ne sont pas une seule spécialité, ou MA spécialité. Le GBS n’est pas un syndicat. Il ne se présente pas aux élections. Mais restons unis avec du respect les uns pour les autres.

Cependant, des élections boycottées par les médecins déforcent toute la profession et particulièrement en Médico-Mut et à l’INAMI. Pour le GBS, il faut une profession unie et solide qui définit une vision avec des valeurs communes, à savoir une médecine de qualité pour le patient et le médecin. Telle est la vision du GBS.

IL FAUT VOTER AUX ELECTIONS.

Dr Jean-Luc Demeere
Président du GBS"